25 novembre 2009

La prédication de la croix. (Pasteur Josué Matthieu)

W



llllllllllll


La prédication de la croix


Épisode 2



Le mystère du Christ est pourtant aussi une sagesse ou une philosophie; mais la philosophie «des parfaits», nouvelle manière de désigner les disciples du Sauveur, soit à cause de la perfection à laquelle ils sont appelés, soit parce que leur foi est l'œuvre de Dieu et que «
l'œuvre de Dieu est parfaite» (Deutéronome 32:4). C'est une philosophie divine, longtemps cachée en Dieu (c'est le sens du mot mystère), philosophie révélée pour la gloire de ses élus. Aucune des célébrités de ce monde ne l'a connue, et nul homme ne peut y parvenir par les efforts de la raison ou de son choix personnel; mais le Saint-Esprit l'enseigne à ceux pour qui Dieu l'a préparée. Le Saint-Esprit scrute les profondeurs divines, comme nous connaissons nos propres pensées, et mieux encore; et nul ne connaît Dieu que Dieu lui-même, ou, ce qui est tout un, l'Esprit de Dieu. Or, voici ce qui fait la gloire des fidèles; c'est qu'ils ont reçu l'Esprit qui vient de Dieu, esprit tout autre que celui du monde. Par lui, ils connaissent les choses qu'il a plût à la grâce de Dieu de leur révéler, et s'ils en parlent, ils le font avec la sagesse qu'enseigne l'Esprit, non avec celle du monde. Encore faut-il, pour qu'un homme s'approprie leurs enseignements, qu'il soit lui-même sous l'action de l'Esprit, car personne ne peut en recevoir la révélation à moins qu'il ne soit attiré par l'Esprit.

Il est en effet deux classes d'hommes qu'il ne faut pas confondre: l'homme naturel, l'homme ayant l'âme, l'homme doué d'intelligence et de sensibilité, mais n'ayant que cela; en un mot, l'homme tel que nous sommes tous avant la conversion; puis il y a l'homme spirituel, celui qui a reçu dans son âme le Saint-Esprit de la Présence de Christ. Le premier ne saurait accepter les choses de l'Esprit de Dieu: elles lui paraissent une folie, parce que c'est spirituellement, ou par l'Esprit, qu'on les discerne; en sorte que, même pour comprendre la doctrine du salut, il faut être né de nouveau (régénéré d'en haut dès l'origine), comme Jésus le disait à Nicodème. Il n'y a non plus que l'homme spirituel qui possède la clef du cœur humain, tandis qu'il demeure, lui-même, tout à fait incompris. Le monde ne voit dans les chrétiens que des insensés, par la raison qu'il ne voit dans la croix du Christ qu'une absurde folie. En somme donc, la différence entre ces deux classes d'individus provient de ce que les uns connaissent, comprennent, aiment, possèdent la pensée de Jésus-Christ, voir sa Présence même, et l'assurance absolue de leur salut selon le bon plaisir du Dieu Souverain et Tout-Puissant, tandis que les autres y demeurent étrangers. Dans cette dernière classe il y a aussi une catégorie de gens formant un christianisme contrefait, composée de ceux qui s'imaginent être né de nouveau par l'exercice de leur libre-choix dans une décision personnelles pour Christ, et dont l'assurance du salut serait conditionnel à leurs efforts et serait maintenue par leur persévérance et leur obéissance. À laquelle de ces deux classes appartenez-vous, vous qui lisez ces lignes, celle qui se base sur la puissance souveraine de Dieu dans la grâce du salut et de la sanctification, ou celle qui se base sur l'exercice du libre-choix dans des efforts personnels de persévérance et d'obéissance? Votre réponse déterminera si vous êtes des vrais chrétiens ou si vous êtes des imposteurs. FIN


llllllllllll


Pasteur Josué Matthieu


yllllllly

Posté par XPU444 à 04:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur La prédication de la croix. (Pasteur Josué Matthieu)

Poster un commentaire